Musée

Exposition Bernard Réquichot – Microcosme-Macrocosme

A la Galerie Alain Margaron, Paris Du 6 octobre au 21 novembre 2020 Accès au site internet de la Galerie…

Musée

Le Musée d’Art Moderne et Contemporain

Abbaye Saint-Croix-Les-Sables d’Olonne a fait l’acquisition en janvier 2019 d’une peinture à l’huile sur toile de Bernard Réquichot.« Traces graphiques » titrées ARACHNEA, 104 * 148 cm , 1958 datées 1958 https://www.lemasc.fr/…

Musée

Le Musée National d’Art Moderne du Centre Pompidou

possède dans ses collections une vingtaine d’œuvres de Bernard Réquichot dont un certain nombre d’œuvres sont généralement présentées en permanence. https://www.centrepompidou.fr/fr/…

Publication

Monographie Bernard Réquichot- Zones sensibles, écrite par Jean-François Chevrier

Aux éditions Flammarion, publiée en partenariat avec la Galerie Alain Margaron, 2019Présentation de la monographie et exposition de 35 œuvres de Réquichot à la Galerie Alain Margaron, Paris, du 18-04-2019 au 01-06-2019 Article d’Olivier Céna – Télérama…

Concert

Concert de Mirtha Pozzi percussioniste, interprétant le poème K.K.O.PIKOTÉ de Bernard Réquichot

à La Comédie Nation, Paris le 27/10/2020à l’occasion de la sortie de album TZIMX, Mirtha Pozzi – Percussions/Multiples…

Exposition

La Galerie Alain Margaron

5, rue du Perche, Paris 3e. Tél. : 01 42 74 20 52. La galerie possède un ensemble considérable d’œuvres de Bernard Réquichot, visibles lors de fréquentes expositions présentant l’artiste, mais également sur rendez-vous.

Biographie

Bernard Réquichot est scolarisé dans diverses écoles catholiques des environs de Paris.
Il commence à peindre dès 1941, des tableaux d’inspiration religieuse. De 1947 à 1951, il fréquente de nombreuses écoles et ateliers d’art à Paris : l’Académie Charpentier, la Grande Chaumière, les Beaux-Arts, l’Atelier d’Art Sacré, l’École des métiers d’art, l’atelier Souverbie et l’atelier Brianchon.

Entrer 1948 et 1951, il produit de nombreux dessins au crayon gras (animaux, chaussures…), la série des Grosses bonnes femmes, des études des bœufs, de nus, crânes, natures mortes, avec systématisation des plans qui conduit ultérieurement à leur morcellement et à leur projection dans l’espace.

Du 16 octobre 1951 au 9 octobre 1952, il effectue son service militaire à Nancy.

En 1953, il fréquente l’atelier de gravure aux Beaux-arts. Il étudie et assimile les techniques cubistes. Il se lie avec Jacques Villon qui l’influence dans sa démarche. Il délaisse peu à peu la représentation cubique et réalise ses premières peintures abstraites (1953-1954). De 1953 à 1956, il participe à la restauration de fresques romanes à l’église Saint-Hilaire d’Asnières-sur-Vègre.

Découvrir sa biographie complète